Le carnet de notes de l’intersaison par All Around – NBA : la division Sud-Est

Posted on
Illustration par Flo

A la rédaction d’All Around – NBA, on a décidé, pour les retardataires, ou pas, de vous faire un petit récapitulatif de l’intersaison sous forme de bulletin scolaire. Quels ont été les bons élèves de l’été ? Quels ont été les mauvais élèves ? Qui s’est renforcé ? Qui s’est affaibli ? Vous saurez donc tout ça à travers notre série de la rentrée, le carnet de notes de l’intersaison par All Around – NBA !

On a décidé de couper cette petite série par divisions. Les 6 divisions de la NBA. 5 équipes à chaque fois. Dans cet article, il est question de la division Sud-Est !


Miami Heat : 15/20

Départs : Dwyane Wade, Josh Richardson, Hassan Whiteside, Ryan Anderson, Yante Mean

Arrivées : Jimmy Butler, Meyers Leonard, Tyler Herro, Kyle Alexander, Jeremiah Martin, Kendrick Nunn, KZ Okpala, Chris Silva

Marqué par la dernière saison de Dwyane Wade, et par une âpre lutte, perdue, pour la qualification en playoffs, le Heat a fait du ménage cet été. La multiplication d’assets et de joueurs de complément assemblés par Pat Riley a permis au gominé de South Beach de récupérer Jimmy Butler dans un échange à 4 équipes dont la complexité fait transpirer n’importe quel ingénieur. Ce qu’il faut retenir, c’est que le Heat a lâché Hassan Whiteside et Josh Richardson pour récupérer Jimmy Butler et Meyers Leonard. Le départ de Whiteside est lié à la confirmation du potentiel d’Adebayo et la perte de Josh Richardson est un mal pour un bien car récupérer Jimmy Butler est un sacré upgrade.

Maintenant, Jimmy Buckets peut-il représenter cette pièce maîtresse autour de laquelle construire une équipe championne ? Sûrement pas. Mais il peut devenir la pièce centrale d’une équipe poil à gratter avec des jeunes intéressants à développer parmi lesquels Bam Adebayo, Justise Winslow, qui s’est découvert des aptitudes de meneur de jeu pas évidentes jusqu’alors, et Tyler Herro. Ce dernier, drafté en 13e position, sera à surveiller. En bref, c’est un bon été réalisé par Pat Riley. Il ne reste plus qu’à voir comment la stratégie du Heat s’affinera au fil de la saison, et surtout au fil des étés.


Atlanta Hawks : 16/20

Départs : Kent Bazemore, Justin Anderson, Jaylen Adams, Deyonta Davis, Dewayne Dedmon, Isaac Humphries, Omari Spellman, Taurean Prince, Miles Plumlee

Arrivées : Allen Crabbe, De’Andre Hunter, Cam Reddish, Damian Jones, Evan Turner, Jabari Parker, Chandler Parsons, Bruno Fernando (+ Charlie Brown et Brandon Goowin en two-way contract)

Prolongation : Vince Carter

Après une saison de transition en 2017-2018, l’année 1 du projet de reconstruction des Hawks a été une franche réussite. Trae Young, notamment, s’est distingué en montrant de très belles capacités de scoring et de passes. Et Kevin Huerter a été une bonne surprise en mode sniper fou sur le poste 2. De plus, les Hawks ont eu de la chance à la loterie en bénéficiant du 4e et du 10e choix (ce dernier, appartenant aux Mavs, a été échangé la saison passée dans le cadre du trade Doncic-Young). Et c’est surtout grâce à cette draft que les Hawks ont réussi un superbe été. En effet, les choix de De’Andre Hunter et Cameron Reddish sont très pertinents, que ce soit dans la continuité de leur projet, que dans le futur apport des deux rookies dans le jeu d’ATL. Les deux joueurs, très forts défensivement, vont permettre de combler en partie cette grosse lacune de la saison passée (27e défense de la Ligue avec un DefRtg de 113,9). En plus, ils ne pénaliseront pas l’attaque prometteuse mise en place par Lloyd Pierce.

Sur le marché des agents libres, Schlenk a été assez actif, surtout en ce qui concerne les trades. Il a récupéré notamment les expérimentés Allen Crabbe, Evan Turner et Chandler Parsons (avec quelques tours de draft), dont les contrats « poubelle » expirent à la fin de saison, ce qui va leur permettre d’avoir une grosse marge salariale pour l’été prochain. En bref, les Hawks ont réalisé l’une des meilleures intersaisons de la NBA et ce, tout en silence. On a hâte de voir ce que nous réserve cette équipe d’Atlanta la saison prochaine !


Charlotte Hornets : 5/20

Départs : Kemba Walker, Tony Parker, Frank Kaminsky, Jeremy Lamb

Arrivées : Terry Rozier, Caleb Martin, Cody Martin, PJ Washington, Thomas Welsh (+ Robert Franks et Ahmed Hill en two-way contract)

Les Hornets ont très clairement vécu un été calvaire. Déjà, juste avant, l’été, ils ratent les playoffs de peu. Sans être assez bas pour espérer un haut choix de draft. Puis, ils perdent Kemba Walker. Et Jeremy Lamb. Pire, Michael Kidd-Gilchrist et Nicolas Batum sont restés. Le désormais meneur des Celtics a été remplacé numériquement dans l’effectif par Terry Rozier, dont on doute de sa capacité à driver une équipe en meneur titulaire, et encore plus une équipe en reconstruction. Le départ de Walker, visage de la franchise depuis quelques années, va sûrement permettre aux Hornets de faire le grand ménage afin de repartir sur des bases saines. En effet, ils ont tous leurs choix de draft du premier tour ainsi qu’une belle marge salariale à l’été 2021.


Washington Wizards : 10/20

Départs : Trevor Ariza, Sam Dekker, Dwight Howard, Jeff Green, Chasson Randle, Bobby Portis, Tomas Satoransky

Arrivées : Rui Hachimura, C.J. Miles, Davis Bertans, Isaac Bonga, Jemerrio Jones, Phil Booth, Ish Smith, Isaiah Thomas, Moritz Wagner, Admiral Schofield, Justin Robinson (+ Garrison Matthews en two-way contract)

Bloqués à cause d’un manque de flexibilité salariale, les Wizards n’ont pas pu faire de gros mouvement cet été. Même si Bradley Beal a été longtemps mentionné dans les rumeurs, l’arrière est finalement resté à DC. Mais la grosse nouvelle de cet été, c’est l’éviction d’Ernie Grunfled de son poste de general manager. Enfin, si l’on peut dire ! Scott Brooks a malheureusement été maintenu. On notera tout de même la draft de Rui Hachimura qui pourrait être intéressant. L’ajout de Davis Bertans est également à mentionner, tout comme la perte de Tomas Satoransky. En bref, il ne s’est rien passé d’important à DC. La saison prochaine, et les suivantes, se baseront sur ce qu’apportera John Wall à son retour de blessure.


Orlando Magic : 12/20

Départs : Jarell Martin, Jerian Grant

Arrivées : Al-Farouq Aminu, Hassani Gravett, DaQuan Jeffries, Vic Law (+ Josh Maggette en two-way contract)

Prolongations : Nikola Vucevic, Terrence Ross

Auteur d’une saison satisfaisante avec une qualification en playoffs à la clé, la première depuis la saison 2011-2012, le Magic n’avait pas d’intérêt à bouger. Et, sans grande surprise, l’été a été très calme en Floride centrale. Aucun départ à signaler, mais une arrivée à noter, et c’est celle d’Al-Farouq Aminu, qui viendra renforcer les ailes.

Certes, le Magic n’avait pas intérêt à bouger et ne l’a, à raison, pas fait mais on sent quand même que cette équipe est plafonnée. La solution d’un step-up peut-elle être interne : Isaac ? Bamba ? Fultz ? Ou viendra-t-elle d’autre part : agent libre ? Steal à la draft ? Trade ? Reconstruction ? Les questions sont en suspens…

image sources

  • Miami Heat: Heat Nation
  • Atlanta Hawks: Getty Images / Ringer Illustration
  • Charlotte Hornets: nba.com
  • Washington Wizards: Getty Images
  • Orlando Magic: USA TODAY Sports

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.