Power Rankings par All Around – NBA : semaine 1, places 16-30

Posted on
Illustration par Enzo

Un classement permet de connaître les meilleures franchises, celles qui gagnent. Mais un classement est très limité, définir les meilleures équipes uniquement par les termes “victoire” et “défaite” ne permet pas de vraiment comprendre les dynamiques, celles qui sont en forme ou dans des mauvaises passes. Voilà comment cet article est né. Chaque dimanche sur All Around, Power Rankings reviendra sur la semaine de NBA avec un classement dynamique pour estimer les équipes les plus en forme sur une courte période, celles en baisse de régime et décortiquer en quelques lignes les derniers matchs de chaque franchise.

16. Los Angeles Lakers | 1-1

Le premier match de la saison des Lakers pouvait faire peur, mais il a vite été oublié après une première au Staples Center sérieuse face au Jazz. L’équipe n’est pas du tout au maximum de son potentiel, et ça se voit. Collectivement les choses prennent forme, Anthony Davis et Lebron James doivent encore trouver la recette pour être parfaitement efficaces ensemble, autour chacun doit s’adapter à ce duo pour sortir son épingle du jeu et il faut surtout être plus adroits, principalement sur des paniers peu contestés. Il est évident que nous en attendons encore plus dans le jeu mais ces deux premiers matchs montrent déjà une certaine prise de confiance, alors patience.

17. Houston Rockets | 1-1

La nouvelle équipe la plus controversée de la ligue sort de cette première semaine de compétition avec un bilan équilibré. James Harden est dans le dur, d’abord en faisant face à une énorme défense des Bucks puis en réalisant un match immonde à 2/18 à 3 points. La complicité entre Russell et James peine à se voir sur le parquet, ce qui semble normal tant les joueurs ont besoin d’avoir la balle en main, mais c’est sûrement une question de temps, ou tout du moins, on le souhaite à cette équipe des Rockets. Russell Westbrook qui est d’ailleurs à l’origine de deux performances solides, et nous avons déjà pu observer de belles combinaisons avec Clint Capela. En même temps, quand le meneur le plus athlétique de NBA doit combiner avec le pivot le plus mobile, ça fait mal. Tu l’as compris James, tout le monde attend que tu ajustes la mire, et les victoires s’enchaîneront.

18. Orlando Magic | 1-1

Une des déceptions de cette première semaine, c’est bel et bien le Magic. Offensivement cette équipe doit absolument retrouver un rythme et des systèmes, en particulier dans cette second unit où Markelle Fultz rassure, mais tous les autres déçoivent (en particulier Terrence Ross). Déplacement chez les Raptors qui défendent très sérieusement dans 2 jours, voilà déjà un vrai test face à une belle équipe de leur conférence. Les joueurs du Magic ont tout intérêt à faire bonne figure s’ils ne veulent pas douter dès la deuxième semaine.

19. Detroit Pistons | 1-2

Les Pistons, privés de Blake Griffin, reposent sur un Andre Drummond au sommet de son art épaulé par un Derrick Rose en pleine forme. Tout n’est pas parfait, loin de là, mais entourés de shooters comme Luke Kennard, ces joueurs ont tout de même montré des choses vraiment sympathiques sur le parquet. Par contre, il faut défendre de manière plus constante pour éviter de prendre des douches comme face aux Hawks. Des débuts très encourageants malgré le bilan négatif.

20. Golden State Warriors | 0-1

Compliqué d’écrire un ressenti sur le début de saison des Warriors avec un seul match a leur actif. La défense était peu impliquée, l’équipe manque clairement de scorers mais les jeunes ont montré des choses intéressantes. Surtout, ce match d’ouverture était face aux Clippers, l’équipe la plus en forme à ce moment là. Patience.

21. New Orleans Pelicans | 0-3

No Zion, no party. Ce n’est pas totalement vrai, parce que les Pelicans font partie de ces équipes qui perdent mais que l’on aime regarder. Le début de saison du trio Ingram, Ball et Hart est très sérieux et très encourageant. Ces derniers semblent réellement s’épanouir et ça se ressent dans leurs performances. Malheureusement, il est évident que les vétérans de l’équipe ne sont pas tout à fait à l’aise. Jrue Holiday était décevant dans les deux premiers matchs et son retour à son meilleur niveau est sûrement l’élément manquant pour déclencher les victoires qui vont avec ces jolies performances. Affaire à suivre.

22. Indiana Pacers | 0-2

Une des seules équipes où deux matchs seulement suffisent à tout remettre en doute. Ces défaites ne sont pas anodines. L’effectif a été chamboulé, il est normal de prendre du temps pour trouver un rythme, mais ces joueurs semblent ne même pas se connaître. Le jeu collectif est un fiasco, les rotations de Nate McMillan n’ont aucune cohérence et les joueurs semblent dépassés au moindre changement de rythme adverse alors qu’ils ont pourtant, dans leurs rangs, des athlètes très corrects. Brogdon a faim et il est malheureusement le seul à le montrer. Il faut que chaque joueur de cet effectif se remette en question dès aujourd’hui, mais surtout coach McMillan et ses assistants. Vivement le retour d’Oladipo.

23. Washington Wizards | 1-2

Malgré une victoire satisfaisante à Oklahoma, l’équipe de la capitale peine à convaincre. Rui Hachimura et Thomas Bryant sont des vraies satisfactions individuelles et les Wizards se battent bien. Ces derniers pourraient surprendre en ce début de saison et arracher une ou deux autres victoires dans la semaine, mais cela dépendra en grande partie de Bradley Beal qui doit vite se ressaisir pour continuer dans une bonne dynamique avec son équipe. Il est l’auteur d’une bonne performance à San Antonio mais son pourcentage au tir reste très en dessous des attentes, surtout lorsqu’on pense qu’il ne devait rentrer qu’un tir sur ses 17 ratés pour aller en overtime, voire remporter la rencontre.

24. Oklahoma City Thunder | 0-2

Shai Gilgeous Alexander. Voici le joueur qui fait rêver les fans de l’Oklahoma. En dehors de ça, c’est tristement vide. Chris Paul est décevant, Steven Adams encore plus, le reste est irrégulier. Malgré le talent du sophomore dont les statistiques sur ses premiers matchs font rougir certains noms à son poste, il faut reconnaître que le Thunder ne semble pas avoir les armes pour se relever d’aussitôt. Il est dur de se prononcer sur les prochains jours, mais ils ne seront pas abordés avec confiance, quoi qu’il arrive.

25. Cleveland Cavaliers | 1-1

Le premier match ne faisait que confirmer les doutes que tout le monde avait sur cette équipe tant il était mauvais. Mais c’est une jolie surprise que nous ont fait les Cavaliers en allant gagner avec la manière contre cette équipe des Pacers, grâce à un duo Kevin Love-Tristan Thompson intenable. Des questions se posent concernant ce backcourt Collin Sexton-Darius Garland. Sans être inintéressant, le duo peine à trouver ses marques et la régularité de la paire intérieure est également incertaine. Il est tout de même intéressant de voir ce que cette équipe peut donner quand elle est en forme et concentrée sur le basket (pas vrai TT ?), et c’est pas si mal.

26. Chicago Bulls | 1-2

Bienvenue sur ‘Bulls Autoroutes’, pas de péage, pas de radar, vous pouvez rouler jusqu’au panier sans difficulté. C’est évidemment le point majeur que nous devons aborder ici, la défense de cette équipe de Chicago. Aucune agressivité, peu d’efforts, peu d’aide… Alors ça prend des valises de points. Mais quand ces valises de points sont accompagnées d’une irrégularité très sérieuse au shoot, le match est perdu. De nombreux joueurs ont montré des belles choses pendant ces premiers matchs, mais ce sont des performances individuelles, et inconstantes. Les Bulls doivent réussir à jouer ensemble sur demi-terrain s’ils veulent espérer des résultats. S’il n’y a aucune remise en question, l’équipe fonce dans le mur. Peut-être que c’est à Jim Boylen de trouver les mots et les systèmes ?

27. New York Knicks | 0-3

La surprise de cette saison : Les Knicks sont en négatif. Bon, d’accord, elle était facile. Officiellement, les Knicks sont en 0-3 et ça mène à des vannes faciles mais officieusement, tout n’est pas à jeter dans le jeu de cette franchise. Offensivement ces jeunes montrent beaucoup de choses très intéressantes en particulier RJ Barrett qui respire la confiance et impressionne dès la première semaine. Il a un trophée en tête et il ne compte pas le rater. En dehors de ça, les joueurs sont irréguliers, la défense est un naufrage, les rotations de David Fizdale sont honteuses… Si le talent est là et que certaines séquences offensives sont sincèrement bonnes, il y a trop de choses à ajuster voire changer pour que cette équipe représente un danger.

28. Memphis Grizzlies | 0-2

Que dire de ces Grizzlies… Ce n’est pas tout noir, loin de là, c’est même parfois agréable à regarder. Jaren Jackson Jr. commence très fort et c’est ce que l’on peut espérer de mieux pour cette équipe. Ja Morant a montré des choses intéressantes, principalement près du cercle, mais il doit prendre en confiance et s’affirmer à la mène de cette équipe, attaquer plus, être plus incisif sur ses passes, et simplement montrer qu’il est à la hauteur des attentes dans la course au Rookie de l’année. Les matchs sont souvent lâchés dans les dernières minutes par Memphis et cela risque de continuer un moment, mais il est de toute façon compliqué d’espérer quelque chose à l’Ouest pour Memphis.

29. Charlotte Hornets | 1-1

Les Hornets n’étaient pas attendu à un très haut niveau cette saison, et les premiers jours le confirment. Nicolas Batum sera absent dans les prochaines semaines, le jeu collectif est globalement décevant, et nous n’allons pas nous mentir, c’est principalement lié à un cruel manque de talent dans cet effectif. Soulignons tout de même Devonte Graham qui sort deux grosses performances individuelles et PJ Washington qui profite de cette situation pour sortir du lot dans sa cuvée de draft avec quelques très bonnes séquences ! Cela risque malheureusement de ne pas suffire pour espérer quoi que ce soit des prochains matchs.

30. Sacramento Kings | 0-3

Nous y sommes. Voici la pire équipe de ce début de saison, les Sacramento Kings. Derrière les Cavaliers, les Knicks et les Hornets. C’est une incompréhension pour tous les fans de NBA, mais les Kings n’y sont pas. Les choix de Luke Walton mènent à des catastrophes comme la grave blessure de Marvin Bagley qui le tiendra écarté des parquets pendant plusieurs longues semaines. La défense, pourtant travaillée tout l’été par cette équipe, est inexistante. L’attaque est inefficace et individualiste alors qu’un seul joueur a changé dans les titulaires. Quelque chose ne va pas, un élément a tout perturbé et une remise en question s’impose dès aujourd’hui à Sacramento. Luke Walton doit se reprendre et remotiver ses joueurs. Les prochains matchs sont à la maison, réception de Denver puis de Charlotte; si l’équipe est en 0-5 dans 4 jours, la saison risquerait déjà de prendre un grave tournant.

La suite du classement, si vous l’avez ratée : Power Ranking par All Around – NBA : semaine 1, places 1-15

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.