Le problème des Clippers : la défense, et principalement la défense off-ball

Posted on
Illustration par Jeff

Lorsque Kawhi Leonard et Paul George sont arrivés cet été, bon nombre d’observateurs (quasiment tous) prévoyaient une excellente défense pour les Clippers. Pourtant, au bout de 4 matchs, il n’en est rien. Certes, Paul George n’a pas encore joué une seule minute mais les Clippers ont la 26e meilleure efficacité défensive de la ligue (soit la 5e moins bonne) et Paul George ne peut pas être la seule excuse, d’autant plus que les problèmes défensifs sont surtout collectifs. Petit tour d’horizon sur ces gros problèmes défensifs, et surtout sur la défense off-ball, qui représente la plus grosse problématique !

Rappel : la défense off-ball et on-ball

Au basket-ball, on peut séparer la défense en 2 compartiments : la défense off-ball et la défense on-ball. La défense on-ball (je vais éviter toute traduction qui sera forcément foireuse), représente la défense sur le porteur de balle. Par exemple, James Harden est en isolation, Kawhi Leonard défend sur lui, Kawhi Leonard défend donc on-ball.

Quant à elle, la défense off-ball représente la plus grande partie de la défense. Mais elle est souvent, à tort, oubliée par la plus grande majorité des observateurs de la balle orange. En effet, la défense off-ball est plus complexe à appréhender car elle a une dimension tactique beaucoup plus forte. Pour faire simple, elle représente tout ce qui n’est pas de la défense on-ball. Par exemple, lorsque James Harden est en isolation, PJ Tucker est dans le corner gauche. Ce dernier se déplace du corner gauche à l’aile gauche. Le défenseur de Tucker propose une défense off-ball. Ici bien sûr, la situation est simplifiée afin de permettre la compréhension mais dans l’idée, c’est la défense qui concerne tous les joueurs autres que le porteur de balle.

Le vif du sujet : la défense off-ball des Clippers

Analyse statistique

Les Clippers ont certains des meilleurs défenseurs on-ball de la ligue : Kawhi Leonard et Patrick Beverley pour ne citer qu’eux. Cela se ressent dans les statistiques. Les Clippers font partie de l’élite de la ligue en ce qui concerne la défense on-ball. En effet, sur la défense de l’isolation, ils ont la 2e meilleure défense. Autre exemple : ils ont la 4e meilleure défense sur les post-up.

Toutefois, sur les secteurs de la défense off-ball, ils sont dans la moyenne basse de la ligue, voire dans les bas-fonds. En effet, ils ont la 21e défense sur les handoffs, la 19e et 20e défense sur les séquences de pick and roll (respectivement sur le porteur de balle, et sur le poseur de l’écran). Mais surtout, ils ont la 29e défense sur les spot up, sur les tirs de champ. Ces derniers représentent 23% de toutes leurs séquences défensives, et ils y laissent 1,25 point par possession (ce qui est énorme)… Cette grosse problématique s’explique principalement par le grand nombre de tirs complètement ouverts (dits wide open) laissés par la défense des Clipps, qui eux-mêmes s’expliquent par leur mauvaise défense off-ball

NB : les statistiques ont été arrêtées au 30/10/2019, elles ont pu (dû) évoluer depuis.

Analyse de séquences

Afin d’étayer mon argumentation statistique, je vais prendre du concret en montrant quelques séquences à titre d’exemple avec des jolis petits dessins dignes d’un enfant de CP.

Sur cette première séquence, l’attaque des Warriors patine un peu et, avec 11 secondes sur l’horloge, Green se retrouve avec la balle au poste bas. Curry fait une coupe toute simple vers le cercle (Image 1). Shamet vient aider de façon incompréhensible sur Curry, qui ne représentait aucun danger. Glenn Robinson III se retrouve donc complètement ouvert à 3 points (Image 2). Green trouve la bonne passe de renversement pour son coéquipier (Image 3).

Comme sur l’action précédemment montrée, la séquence offensive des Suns ne se lance que très tardivement avec un écran haut que Baynes vient poser (Image 1). Les défenseurs switch et Baynes se retrouve avec un fort avantage de taille mais, fort intelligemment, JaMychal Green, et son gabarit plus imposant, donne à Beverley l’indication d’échanger de défenseurs (Image 2). L’écran est annihilé mais Booker, possédant un fort avantage de mobilité, décide intelligemment d’attaquer le cercle en prenant de vitesse son défenseur. Dans le même temps, Oubre coupe vers le cercle depuis le corner opposé (Image 3). Harkless ne réagit pas et laisse un grand espace dans son dos pour Oubre. Booker donne la balle à son coéquipier oublié par la défense des Clippers (Image 4), qui n’a qu’à finir en dunk tout seul sous le cercle (Image 5).

Ici, Booker prend encore un écran de Baynes en tête de raquette (Image 1). L’arrière des Suns déborde la défense des Clippers et Patterson vient aider. Il fait une grosse erreur : il ne faut JAMAIS venir aider sur la première passe. C’est Shamet qui aurait dû venir aider du corner et Patterson aurait dû se mettre à distance égale des deux Suns derrière l’arc (Image 2). Malgré cette énorme erreur, Shamet aurait ensuite dû réagir pour se mettre à distance égale (environ au point rouge) des deux joueurs de Phoenix. Booker trouve donc la passe sur le joueur laissé seul (Image 3). Et Saric a tout le temps pour dégainer ce tir à 3 points complètement ouvert. Évidemment le close-out tardif de Shamet n’y changera rien (Image 4).

Même s’il pourrait y en avoir des dizaines, on va s’arrêter à 3 séquences d’exemple…

Conclusion

En ce début de saison, la défense des Clippers, surtout off-ball, est alarmante ; d’autant plus quand on sait qu’une bonne, voire très bonne, défense est nécessaire dans la quête d’un titre. Toutefois, je vais un peu nuancer. En effet, l’échantillon de 4 matchs, dont nous disposons à l’heure où ces lignes sont écrites, est très faible. Il ne faudrait pas tomber dans la conclusion hâtive parce que des ajustements peuvent être faits et des automatismes peuvent être trouvés, mais les premiers matchs peuvent donner le ton de toute une saison. Et il faudra faire attention à vite relever la tête pour ne pas foncer dans le mur…

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.