Le point sur les meilleurs rookies de ce début de saison !

Posted on
Illustration par Arnaud bis

Nous ne sommes même pas au dixième de la compétition et pourtant, certains rookies ont déjà montré de vraies belles choses lors de ces premières semaines. Petit retour sur ceux qui nous ont le plus impressionnés.

Ja Morant, déjà leader de son équipe

Ja Morant représente avec Jaren Jackson Jr le nouveau visage des Grizzlies. Pour le moment, Memphis semble faire pleinement confiance à son rookie qui a déjà de grosses responsabilités. Tout n’est pas parfait, loin de là, mais Ja est déjà un bon joueur prêt pour la NBA. Le meneur est le leader de son équipe en points, passes, interceptions et… en turnovers. C’est bien là un des gros problèmes du rookie, il y a pas mal de déchets dans son jeu. Ce dernier n’a, pour le moment, pas terminé un match sans avoir perdu moins de 3 ballons. Autre petit problème pour le futur, c’est que le garçon cherche absolument à posterized quelqu’un. Pour le moment il a échoué mais il a surtout failli se blesser face aux Rockets. Il serait donc bien à l’avenir qu’il fasse attention à ses réceptions dangereuses.

RJ Barrett, un bon joueur dans la pire équipe de la ligue

Aux Knicks, rien ne semble aller. Le seul petit rayon de soleil de la franchise est leur rookie RJ Barrett. Propulsé titulaire, il a déjà pris les rênes de l’attaque de la franchise new-yorkaise. Le jeune ailier pose des stats très solides avec 16 points, 6 rebonds et 4 assists en moyenne. De vrais bons débuts pour lui, mais le problème qui va peut-être se poser concerne le temps de jeu proposé par Fizdale.
On ne va pas trop parler ici du coaching plus que douteux de Fizdale, mais faire jouer un jeune joueur de 19 ans 37 minutes par match n’est peut-être pas la meilleure des choses pour lui. Il est actuellement le quatrième joueur avec le plus de minutes passées sur le terrain ! C’est trop et cela peut l’handicaper pour la fin de saison, voire pour la suite de sa carrière.

Eric Paschall, le steal de la draft ?

Les Warriors réalisent un début de saison catastrophique. Tous leurs joueurs se blessent et ce sont donc les jeunes qui se voient responsabilisés. S’il y en a bien un qui se démarque, c’est le 41e choix de la dernière draft, Eric Paschall. Celui qui vient tout juste de fêter ses 23 ans se retrouve propulsé titulaire et il a parfaitement saisi sa chance. Il a déjà réalisé 3 matchs à plus de 20 points, mais c’est son match face à Portland qui a impressionné. Si les Warriors parviennent à gagner leur premier match à domicile, c’est bien grâce à leur rookie : 36 points, 13 rebonds, 1 contre et seulement un ballon perdu ! Bref, les Warriors vont vivre une saison compliquée, mais ils ont l’air d’avoir trouvé une satisfaction.

P.J. Washington, un des grands artisans du bon début de saison des Hornets

P.J. Washington n’est peut-être pas le rookie le plus médiatisé, mais ce dernier réalise un très bon début de saison. Dès son premier match, on a vu qu’il avait du talent et pouvait prendre feu à n’importe quel moment. En effet, il a planté 27 points dans la victoire face aux Bulls avec un superbe 7/11 à 3 points. Puis, il a réalisé son premier double-double dès le deuxième match. Bref, le rookie est déjà titulaire et joue juste. Il est très efficace et n’a terminé que deux matchs avec une réussite au tir sous les 50%. S’il continue ainsi, il fera sûrement partie de la conversation pour le ROY !

Kendrick Nunn et Tyler Herro : les rookies du Heat séduisent

Kendrick Nunn est peut-être non drafté mais le meneur impressionne tout le monde. L’ancien joueur de G-League est une des belles surprises de ce début de saison. Lors de ses 5 premiers matchs, il a marqué plus de 17 points. Le meneur n’hésite pas à prendre ses tirs et a même permis à son équipe de revenir dans certains matchs.
Tyler Herro fait aussi de son côté un bon début de saison. Les trois seules fois où il a marqué moins de 10 points, le Heat s’est incliné. Cela correspond donc aux trois seules défaites de Miami. L’arrière n’a pas encore vraiment pris feu, même s’il a déjà planté 29 points face aux Hawks (avec un 12/16 sur la ligne des LF).

On aurait pu mentionner Rui Hachimura qui est une des rares satisfactions des Wizards, Coby White, un peu irrégulier mais important pour les Bulls en sortie de banc ou encore Brandon Clarke, l’autre rookie des Grizzlies qui a déjà montré de belles choses en sortie de banc.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.