La belle histoire des Frères Martin à Charlotte

Posted on
Illustration par meak

La NBA va une nouvelle fois voir double l’année prochaine. Cette fois-ci, du côté de Charlotte. Après les frères Morris et Lopez, de nouveaux jumeaux arrivent en NBA : les Martin !

Leurs parcours

Cody et Caleb Martin sont nés à Mocksville, commune d’environ 5 000 habitants située à une heure de route de Charlotte en Caroline du Nord. Après être passés par le lycée OAK Hill Academy, les deux frères suivent le même parcours universitaire avec deux ans à NC State avant de finir leur cursus avec les Wolf Pack du Nevada. 

Lors de sa dernière année universitaire, Caleb s’est imposé comme le leader statistique de l’équipe avec 19.2 points et 5 rebonds en moyenne par match. Cody lui, finit l’année à 12 points en moyenne. Le monstre à deux têtes, accompagné de Jordan Caroline (coupé en octobre par les Lakers), ne suffit pas à Nevada pour passer le premier tour de la March Madness.

Jumeaux… ou clones ?

Les deux joueurs ont un profil très proche : 1m98 pour 88kg pour Cody et…1m98 et 88kg pour Caleb. Cependant, Cody a un profil plus défensif que son frère. De plus, il possède une bonne capacité à créer pour ses coéquipiers. De son côté, Caleb peut trouver un rôle de scoreur intéressant en sortie de banc sur de courtes sessions en apportant de l’énergie avec la second unit.

La draft et les Hornets

On pourrait penser qu’après la draft, les deux joueurs seraient séparés. Cody est drafté en 36e position par les Hornets alors que Caleb n’est pas sélectionné. Cependant, la franchise de Caroline du Nord décide de donner sa chance à Caleb avec un contrat non garanti puis une place dans l’effectif pour la saison. 

Les deux joueurs ont pour l’instant peu de temps de jeu avec environ 10 minutes chacun mais les Hornets comptent peut-être sur eux pour la reconstruction de la franchise. De plus, la blessure de Batum risque de donner de la place dans la rotation.

Coup du destin ou négociations avec la franchise ? On ne saura jamais comment les Martin ont terminé dans la même équipe mais ce qui est sûr, c’est qu’ils n’ont pas fini de nous étonner. 

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.