Ces joueurs jamais All-Star #1 : Ron Harper

Posted on
Illustration par Flo

Être sélectionné au All-Star Game est une récompense importante dans la carrière de certains joueurs. Malheureusement, certains n’ont jamais pu obtenir cette distinction malgré leur talent que ce soit à cause d’un bilan collectif trop faible ou d’une concurrence trop rude. Pour ce premier article, on commence avec Ron Harper. Avant de devenir l’équipier de luxe des Bulls de Jojo et des Lakers du duo Shaq et Kobe, Harper faisait les beaux jours des Cavaliers et des Clippers.

Des débuts impressionnants

Ron Harper débarque en NBA en 1986. L’arrière sort de 4 saisons en NCAA avec la Who Attended Miami University. En université, Ron Harper est le leader de cette équipe et termine sa saison senior avec 24 points, 12 rebonds, 4 assists, 3 interceptions et 2 contres de moyenne ! Face à Ball State, il va réaliser un triple-double historique avec 38 points, 19 rebonds et 12 assists ! Ce sont les Cavaliers qui; avec le huitième choix, sélectionnent Harper. Cela permet à l’arrière de revenir dans son Etat natal. Bref, Ron Harper semble tout avoir pour réussir : joueur physique pouvant tout faire sur un terrain, possédant de vraies qualités de slasher, il va nous le montrer dès sa saison rookie. En effet, Harp va s’illustrer par 22,9 points, 4,8 rebonds, 4,8 assists, 2,5 interceptions et 1 contre en moyenne. Pourtant, c’est Chuck Person qui remporte le ROY…

Puis, sa deuxième saison va être plus décevante. L’arrière se blesse et manque 25 matchs. En plus, ses statistiques sont en baisse. Cela s’explique par les gros progrès de Mark Price qui s’affirme comme un joueur important des Cavs. Toutefois, Cleveland va en playoffs. C’est Brad Daugherty qui va aller au All-Star Game du côté de Cleveland… Mais la saison suivante, Ron Harper réalise de grosses perfs’ en sortant un 19/5/5 et 2 interceptions en moyenne. Les Cavs se retrouvent troisième à l’Ouest, mais ce sont Mark Price, Brad Daugherty et Larry Nance qui représentent Cleveland au All-Star Game. Pourtant, Harp mérite presque tout autant qu’eux cette nomination. Malgré cette très belle place, les Cavs ne passent toujours pas le premier tour de playoffs.

Deux saisons compliquées avant de revenir au top

Harper va vivre deux saisons compliquées. Déjà, il est échangé aux Clippers, une des équipes les plus faibles de la ligue. En plus, il a de nombreux pépins physiques, et ne joue que 63 matchs les deux saisons suivantes. Ron Harper revient à 100% lors de la saison 1991-92. Et bizarrement, les Clippers vont se mettre à gagner. Ils vont même aller en PO. Harper est le leader de cette équipe et tourne en 18/5/5/2, mais cela ne suffit toujours pas pour les ASG… Les Clippers se font sortir dès le premier tour par le Jazz. Ça commence à faire beaucoup pour Harper. La saison suivante est quasiment la même : mêmes statistiques, même classement en saison régulière, toujours pas de All-Star Game pour lui et une élimination dès le premier tour…

Un nouveau rôle pour une nouvelle vie

Les Clippers souffrent de nombreuses blessures et chutent au classement malgré une nouvelle très bonne saison de Ron Harper… Cela marque la fin de son aventure avec les Clippers. Lors de la free-agent 1994, une équipe vient lui proposer un contrat. Et cette équipe, ce sont les Chicago Bulls qui viennent de perdre Jordan. Ron Harper en a sûrement assez de se faire sortir dès le premier tour des PO et rejoint donc Chicago. Même s’il a un rôle beaucoup moins important offensivement, Harper va devenir une pièce essentielle des Bulls. Replacé au poste de meneur, il a désormais pour presque seul rôle de contenir le meneur adverse. Son temps de jeu est réduit à une vingtaine de minutes, ses stats offensives sont quasiment divisées par 3, mais il va se mettre à gagner. Dès sa deuxième saison avec Chicago, Harp gagne sa première bague. S’ensuivit un superbe three-peat.

Après ça, Harper réalise une dernière saison aux Bulls où il manque plus de la moitié de la saison. Puis, il signe aux Lakers, y reste deux ans puis prend sa retraite. Avec eux, il remporte deux autres titres et joue encore un rôle important par sa défense.

Même si Harper n’a jamais été All-Star, il aura été un des leaders des Cavs puis des Clippers. Mais surtout, il termine avec 5 bagues qu’il ne voudra certainement pas échanger contre une sélection au match des étoiles. Il aura su mettre son égo de côté pour devenir un défenseur d’élite et aider ses équipes à remporter des titres.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.