Calendrier de l’Avent : Tracy McGrady, les points tombent comme la neige à Noël

Posted on
Illustration par Flo

Pour ce mois de décembre, All Around – NBA vous propose son propre calendrier de l’Avent ! Du 1er au 24 décembre, des articles en rapport direct avec Noël et la NBA ! Bien sûr, nous parlerons des Christmas Day Games mais aussi d’autres choses… On vous laisse le découvrir tout au long du mois !

Pour cette deuxième case, on vous raconte l’histoire de Tracy McGrady lors des jours de Noël…

Tout le monde connaît Tracy McGrady, cet Hall-of-Famer scoreur qui disparaissait en play-offs. Sa réputation de chocker dès qu’il y a de l’enjeu est établie depuis longtemps, malgré des money-time légendaires. Cependant, il y a des événements durant lesquels il ne se dérobait jamais : Les Christmas Game.

Bilan historique

Certes, T-Mac n’est pas le recordman de matchs joués le jour de Noël. Seulement 3 pour lui, tous pendant son prime avec Orlando, entre 2000 et 2003. Pas un seul de ces matchs ne s’est fini avec moins de 40 points de McGrady, pour un bilan total de 2 victoires et 1 défaite. Retour en détail sur les matchs du joueur ayant la meilleure moyenne de points pour des matchs joués le 25 décembre

Le premier

Le 25 décembre 2000, les joueurs du Magic d’Orlando se rendent dans l’Indiana pour jouer à 15h. Le problème, c’est qu’ils s’y rendent sans Grant Hill, pour affronter l’équipe de Reggie Miller, Jalen Rose et Jermaine O’Neal entre autre. A la mi-temps, Indiana mène 50-54, mais Orlando est toujours dans le match. Les Pacers infligeront un 33-26 dans le 3ème quart-temps et limiteront le Magic à 17 dans le 4ème. Malgré ses 43 points, le cousin de Vince Carter perdra son premier chistmas game, mais aussi son dernier. Le deuxième meilleur scoreur étant Darrell Armdtrong avec 13 points, il est difficile d’envisager meilleur résultat.

Le plus légendaire

Le Magic est de retour à l’affiche pour Noël en 2002 et pas contre n’importe qui. Ils accueillent ce jour là les Pistons, sacrés champions quelques mois auparavant. Ce sont donc Ben Wallace, Chauncey Billups, Rip Hamilton et Clifford Robinson, entre autre, qui font face au phénomène floridien. McGrady est lui entourer de Shawn Kemp et Grant Hill, mais les deux joueurs sont loin de leur prime. Et pourtant, ce match sera l’occasion de voir une performance d’anthologie de T-Mac. 46 points sur les 106 de son équipe, des défenseurs qui se relaient sans pouvoir contenir la bête qui finira à 14/26 au shoot et 18/21 aux lancers. Cette fois-ci la victoire est sécurisée. Cette performance et encore aujourd’hui considérée comme l’une des plus marquantes un jour de Noël. Tracy montre enfin dans un match considéré comme important que ce n’est pas qu’une machine à statistiques, mais aussi un grand joueur.

Le duel

Le dernier Christmas game de Tracy McGrady restera dans les mémoires collectives comme un choc entre LeBron James et Tracy McGrady. D’un point de vue collectif ce match ne fait pas rêver. En effet, Cleveland a beau avoir recruté un rookie phénomène et qui deviendra un des deux meilleurs joueurs de tous les temps, ils abordent le 25 décembre avec un bilan de 9 victoires pour 20 défaites. A Orlando, l’ambiance n’est pas plus à la fête puisqu’après 30 matchs, le Magic n’a gagné que 8 matchs. Mais les fans d’Oralndo vont vivre en ce 25 décembre 2003 un match qui va leur donner enfin des raisons de vibrer pour leur équipe. La première mi-temps est hyper offensive pour l’époque et se termine sur un score de 60 à 58 en faveur d’Orlando. LeBron est déjà à 20 points, Tracy à 19 : le duel est lancé. Les deux joueurs en marqueront 14 chacun, ce qui représente assez bien le match. 97-97, c’est parti pour 5 minutes de bonheur en plus comme on dit en France. Cinq minutes de trop pour LeBron James et les siens, puisque ce dernier va louper ses 4 tirs et perdre 1 ballon. En face, T-Mac va planter ses deux shoots, deux à 3 points. Au bout de ces 5 minutes, le score est de 113 à 101, 16-4 dans la prolongation pour les locaux. Le score est très lourd vu la physionomie de match, mais il s’agit d’un des premiers grand duel de scoreur disputé par le King. Il s’agit aussi d’un des seuls duel remporté par T-Mac, normal, ce n’était pas en 7 matchs.

Cette série de 3 matchs confirme ce que tout le monde sait sur McGrady. Le joueur est un formidable scoreur, un athlète magnifique. Il est capable de faire gagner presque n’importe quel match à son équipe. Cependant, on voit avec le bilan de son équipe à Noël 2003 que son leadership pose question. Très bon joueur, piètre franchise player, voilà un bon résumé du joueur.

Les précédentes cases du calendrier de l’Avent :

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.