Calendrier de l’Avent : Kobe Bryant et les Christmas Day Games, une longue histoire d’amour

Posted on
Illustration par Jeff

Pour ce mois de décembre, All Around – NBA vous propose son propre calendrier de l’Avent ! Du 1er au 24 décembre, des articles en rapport direct avec Noël et la NBA ! Bien sûr, nous parlerons des Christmas Day Games mais aussi d’autres choses… On vous laisse le découvrir tout au long du mois !

C’est déjà la 5e case de notre calendrier de l’Avent ! Elle s’ouvre et dévoile Kobe Bryant et sa longue histoire d’amour avec les Christmas Day Games !

Quelques chiffres

Joueur aussi adulé par ses fans que détesté par ses haters, Kobe Bryant, joueur des Lakers toute sa carrière, représente le parfait objet marketing à mettre en avant lors des Christmas Day Games. Il allie niveau de jeu, charisme, hype, franchise mythique et gros marché. Ce n’est donc pas un hasard si, le retraité depuis 2016 est le joueur qui a joué le plus de matchs le 25 décembre, dans l’histoire de la NBA : 16. C’est même le jour de l’année où il a le plus joué dans son immense carrière. Il est également celui qui a marqué le plus de points ce jour là : 395. Le natif de Philadelphie est aussi le joueur qui a le plus perdu de matchs le 25 décembre : 10. Après ces éléments introductifs, on vous présente une sélection de ses Christmas Day Games.

Le premier

Dans une équipe des Lakers qui vient de récupérer Shaquille O’Neal durant l’été, Kobe joue son premier match de Noël en 1996. A l’époque, ce n’est qu’un rookie de milieu de 1er tour de draft complétement anonyme avec un faible temps de jeu. Ce premier match de Noël est donc un cuisant échec : 5 minutes de jeu et 0 point, dans une victoire contre les Suns.

Le dernier

Alors dans son farewell tour, Kobe Bryant va goûter une dernière fois à la magie de Noël, en 2015. Dans une saison sans enjeux pour les Lakers, ils vont s’incliner contre leurs voisins des Clippers : 94 à 84. Les statistiques de Bryant ? 12 points (son 2e plus faible nombre de points, ex-æquo, le jour de Noël) à 40 % au tir.

Le plus marquant

A l’été 2004, après une défaite contre les Pistons en finales NBA, Shaquille O’Neal est échangé à Miami à cause de divergences de comportement entre les deux stars. Phil Jackson, coach emblématique du dernier three-peat s’en va. Kobe est esseulé dans une saison qui va le voir rater les playoffs pour la première fois de sa carrière. Toutefois, la NBA, toujours dans les bons coups, va programmer un… Heat-Lakers le soir de Noël. Les retrouvailles entre les deux stars ennemies. Le Heat, plus fort collectivement, remporte cette rencontre en prolongations 104-102. Bryant tient dans cette rencontre son record de points le 25 décembre : 42 points (malgré un très moyen 12/30 au tir).

Le plus fort en émotions

En juin 2008, après 3 années de relative galère, les Lakers retrouvent les finales NBA dans un choc historique au sommet contre les Celtics. Malheureusement pour eux, les hommes en vert venus de Boston vont les battre relativement facilement en 6 matchs. Cette défaite va faire naître une haine profonde envers les Celtics, chez cette équipe des Lakers et surtout, chez Bryant. Alors, quand la NBA programme, comme par hasard, un Celtics-Lakers le jour de Noël, l’occasion de prendre leur (première) revanche est trouvée. C’est ce qu’ils vont faire ! Les Angelinos vont livrer une très belle copie collective pour battre les rivaux Bostoniens, 92-83. De plus, Kobe livre un de ses meilleurs Christmas Day Games avec 27 points (à 56,5 % au tir), 9 rebonds et 5 passes décisives.

La meilleure performance

Là encore, c’est lors d’une revanche que Kobe Bryant réalise un match de haut niveau. En effet, lors des playoffs 2007, les Lakers se font atomiser 4-1 par les Suns. Lors du Noël de cette même année, les Lakers prennent leur revanche, emmenés par un Bryant en mode MVP (il le sera en fin de saison pour la seule fois de sa carrière) : 38 points (à 12/20 au tir et 13/14 aux lancers-francs), 5 rebonds et 7 passes décisives.

La pire performance

Alors que la meilleure performance fut assez facile à choisir, la pire fut plus difficile tant Kobe a réalisé de mauvais matchs les 25 décembre. Finalement, son match contre Miami en 2006 a été choisi : 16 points (à 4/17 au tir, dont 0/4 à 3 points), 2 rebonds, 4 passes décisives et 3 ballons perdus. Pire, il a été outplayed par un Dwyane Wade qui finit à 40 points (à 12/20 au tir, dont 1/1 à 3 points, et 15/16 aux lancers francs), 4 rebonds, 11 passes décisives, 4 interceptions et 4 contres. Dans leur sillage de leur leader, les Lakers ont, bien évidemment, perdu le match 101-85.

Que ce soit avec des grandes performances, avec des matchs médiocres ou avec des confrontations légendaires, Kobe Bryant a marqué de son empreinte les Christmas Day Games.

Les précédentes cases du calendrier de l’Avent :

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.