5 majeur All-Time Team Picks #17 : Memphis Grizzlies

Posted on
Illustration par Jeff

A quoi ressembleraient les équipes all-time des franchises NBA si on ne gardait que les joueurs draftés là-bas ? 17e article des 5 majeurs All-Time Team Pick avec l’une des plus jeunes franchises : les Memphis Grizzlies.

Meneur : Mike Conley Jr (troisième choix de la draft 2007) :

Le meneur est resté 12 ans dans le Tennessee. Parmi les meilleurs joueurs de l’histoire jamais All-Star, il a fait partie de l’ère du Grit’n’Grind, avec en point d’orgue une finale de conférence en 2013. Coéquipier modèle, il a remporté le NBA Sportmanship award à 2 reprises, ainsi que le prix du coéquipier de l’année. Malgré une rude concurrence à son poste, il est sans conteste le meneur représentatif des Grizzlies. Désormais sous le maillot du Jazz, il espère enfin décrocher un titre NBA pour clore une carrière bien remplie.

Mentions : Steve Francis, Jamaal Tinsley, Ja Morant

Arrière : Kyle Lowry (vingt-quatrième choix de la draft 2006)

La franchise n’a presque jamais drafté d’arrières purs, donc Kyle Lowry peut se décaler sans problème à ce poste, comme il a pu le faire à Toronto avec VanVleet. Meneur emblématique de la franchise canadienne, c’est aux Grizzlies qu’il a fait ses premières armes. Multiple All-Star, champion NBA en 2019, il a longtemps formé avec DeRozan un backcourt de grande qualité. Champion olympique en 2016, son palmarès bien fourni lui assure une place de choix dans ce cinq.

Mentions

Ailier : Shareef Abdur-Rahim (troisième choix de la draft 1996)

Issu de la fameuse draft de 1996, Shareef était un ailier moderne. Scoreur de grande qualité, il est resté 5 ans à Memphis avant de rejoindre les Hawks et d’accéder au statut de All-Star. Il a participé aux débuts de la franchise, en étant le meilleur marqueur dès son arrivée en NBA, avec plus de 20 points par match. Son seul point noir est l’absence de playoffs dans son palmarès, lui qui n’a atteint la postseason qu’avec les Kings en 2006, dans un rôle secondaire. Une blessure au genou mettra fin à sa carrière en 2008. Il est désormais président de la G-League.

Mentions : Shane Battier, Matt Barnes, Demarre Carroll

Ailier-Fort : Kevin Love (cinquième choix de la draft 2008) :

Drafté par les Grizzlies, mais immédiatement échangé aux Wolves contre O.J Mayo entre autres, Kevin Love a réalisé une grande carrière. Pendant 6 ans dans le Minnesota, il a porté l’équipe sur ses épaules, devenant All-Star avec des performances de grande qualité, débouchant sur un titre de MIP. Solide rebondeur, capable de réaliser des matchs en 30-30, il est échangé en 2014 aux Cavaliers et accepte un rôle de 3ème Homme, qui le conduira au titre de 2016. Toujours présent dans l’Ohio, il encadre la jeune garde de Cleveland… en attendant un transfert chez un contender ?

Mentions : Drew Gooden, Jaren Jackson Jr

Pivot : Bryant Reeves (sixième choix de la draft 1995) :

Premier joueur de l’histoire drafté par les Grizzlies, « Big Country » a connu une carrière réduite malgré un potentiel physique hors normes. Joueur prometteur, son début de carrière laissait présager un pivot dominant physiquement, très recherché à une époque ou le Shaq commençait à dominer outrageusement les raquettes. Malgré quelques belles performances pour l’époque, sa carrière ne durera que 7 ans, laissant une impression d’inachevé. Il a été le premier joueur emblématique des Grizzlies.

Mentions : Kendrick Perkins

Sixième Homme : Mike Bibby (deuxième choix de la draft 1998) :

Meneur des Grizzlies durant 3 ans, il est échangé aux Kings contre Jayson Williams en 2001. En Californie, il deviendra étincelant, devenant le chef d’orchestre d’une team qui sera à deux doigts de faire tomber les grands Lakers en 2002. Sa période aux Kings sera la meilleure de sa carrière, bien qu’il n’ai jamais été All-Star. En fin de carrière, il écumera les franchises de la conférence Est, sans parvenir pour autant à obtenir une bague. Il tente désormais de poursuivre une carrière dans le coaching.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.