Les Bonnes Mauvaises affaires #1 : Clippers-Cavs 2011, ont-ils fait le bon choix ?

Posted on

Si comme nous à All Around – NBA, vous suivez la NBA depuis un petit moment déjà, vous devez sûrement avoir quelques exemples en tête si je vous parle des bonnes pioches de trades. Dans cette série on vous parlera de trades qui ont marqué l’histoire ou qui ont permis de fortement renforcer une équipe, alors que sur le papier elle partait perdante de ce trade. Vous me suivez ? Peu importe, préparez-vous et installez-vous pour le récit historique de papy.

Pour commencer cette série, nous pouvons parler d’un trade qui est peu connu mais qui pourtant a fortement changé le futur de deux franchises NBA, et pourtant, je peux vous affirmer qu’il ne paye pas de mine. Si je vous parle des Clippers et des Cavs, vous ne comprenez pas forcément tout de suite, et pourtant…

En 2008 et après 4 belles saisons à Oakland, Baron Davis, meneur très athlétique sorti de UCLA neuf ans auparavant et ayant fait ses armes aux Hornets, veut retourner dans sa ville de Los Angeles. Il atterrit donc aux Clippers avec quelques joueurs de renoms (attention nous ne parlons pas de King James non plus) : Marcus Camby, Zach Randolph et Chris Kaman pour les plus connus. Sauf que son niveau de jeu se dégrade, il ne s’entend pas avec les dirigeants de la franchise et ce retour devient un cauchemar. Après 2 saisons et demie dans la cité des Anges, il est envoyé à Cleveland contre Jamario Moon et Mo Williams. Mais alors, en effet, si cela ne se limitait qu’à ça, ce trade serait sans aucune importance historique.

Néanmoins certains éléments étaient à prendre en compte sur ce trade. Premièrement, Baron Davis, 31 ans, son prime bien derrière lui, un dos (un corps entier) en compote était encore payé 13 millions de dollars la saison, et ce pendant encore deux ans. Pour vous faire une comparaison, à cette époque, LeBron James gagnait 19 millions par saison en 2011, D-Wade gagnait 14 millions de dollars par an à la même période (25pts, 6reb, 3pad… ).

Par conséquent, les Clippers avaient la volonté de libérer de la masse salariale pour construire une grosse équipe. Et en récupérant Jamario Moon et Mo Williams qui étaient agents libres potentiels en fin de saison, c’était chose faite. Mais, comme il faut bien faire passer la carotte aux Cavs, ils ont dû rajouter leur 1er tour de draft de 2011. Et oui, mais c’est là que les Clippers n’ont pas été malins, une fois de plus, n’en déplaise à leurs fans.

Parce que oui, les Clippers affichant fièrement un magnifique bilan de 32 victoires pour 50 défaites, étaient 13es de la conférence Ouest et donc prétendaient au fameux “first pick” tout en restant quand même un peu loin. Les balles de ping pong ont pourtant fait pencher la balance pour la balle des Clippers (Cavs, du coup). C’est donc con d’avoir quand il n’est pas pour nous… Alors oui, même s’ils ne voulaient pas drafter un meneur pour garder une place à Chris Paul, ils auraient pu drafter Klay Thompson, Kawhi Leonard ou Jimmy Butler pour ne citer qu’eux. Ah oui, parce qu’ils ont obtenu le first pick, qui partit donc directement dans l’Ohio… Parce que, imaginez deux secondes les possibilités si les Clippers avaient pu drafter cette année-là :

  • Irving, Griffin, Jordan
  • Leonard, Griffin, Jordan
  • Walker, Griffin, Jordan
  • Thompson (Klay), Griffin, Jordan
  • Butler, Griffin, Jordan

(On pourrait rajouter Chris Paul à ces cinq trios ce beau monde même si on n’a aucun certitude que le trade se serait fait)

En voyant ce que tous ces joueurs sont devenus par la suite, avec un bon coach, l’équipe aurait pu être très forte en attaque en attaque tout en étant extrêmement solide en défense (Kawhi, Klay et Butler notamment).

Pour vous raconter la suite, les Clippers ont fait venir Chris Paul cet été-là pour former “Lob City”, ils firent les playoffs jusqu’en 2017 sans jamais les manquer (cette année, ils semblent difficiles à atteindre), mais sans jamais dépasser non plus le stade des demi-finales de conférence (ils furent pourtant très proches des finales de conférence en 2015). Depuis, Chris Paul est parti, Blake Griffin s’est également fait transférer cette année.

Côté Cavs, ils connurent environ 5 années de disette entre 2010 et 2014 sans aucune participation aux playoffs (période où LeBron était en Floride étonnamment). Même leurs drafts ne les ont pas aidés à se relever (Anthony Benett en 2013, notamment…). Avec le retour de l’enfant prodige et l’ajout de Kevin Love, Cleveland s’est hissé sur le toit de la NBA avec les Warriors pendant 3 ans avec la consécration en 2016 (4-3 contre Golden State, au bout de 4 matchs, 3-1 Warriors). Kyrie a été transféré cet été aux Celtics qu’il mène jusqu’à la 2e place de l’Est en l’absence de Gordon Hayward (50W-23L actuellement).

Sur le long terme, les Clippers ont sûrement réalisé un meilleur trade (plus de participations aux playoffs) mais au final, il n’y a aucun résultat concret contrairement à Cleveland où à Boston peut-être dans le futur. Et selon vous, qui a réalisé le meilleur trade avec le recul ce soir d’hiver 2011, Clippers ou Cavs ?

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.